Que ce soit dans les pistes à bosses, dans le parc, dans le backcountry à concevoir des méga-sauts, sur les crêtes de l’Alaska, en alpinisme pour trouver la meilleure ligne possible ou en devenant célèbre grâce à son segment à-travers-les-rues pour le film All.I.Can de Sherpas Cinema, JP a prouvé que le fait de catégoriser certains aspects du ski n’est en réalité que des murs que l’on s’impose à soi-même, et que ceux-ci peuvent et devraient être démolis. On se souviendra de JP Auclair comme le meilleur skieur de tous genres que le sport ait jamais connu.
— Mike Rogge, Outside Magazine